vendredi 30 mars 2012

Cas clinique - Pyoderma Gangrenosum traité par le Qigong Médical


Photo de gauche: AVANT le début du traitement par le Qi Gong Médical
Photo de droite: 60 jours (8 semaines) APRÈS le traitement

 

.
Présentation succinte de la pathologie

Pyoderma Gangrenosum est une maladie auto-immune qui affecte principalement le derme, causant une nécrose des tissus. Cette maladie très rare affecte seulement 1 personne sur 100000 dans la population.

Pyoderma Gangrenosum se manifeste en particulier par des ulcères profonds et une douleur localisée très sévère. Les zones de prédilection sont les membres inférieurs. Au cours de son évolution, le désordre peut s'étendre en superficie tout comme s'enfoncer profondément dans les tissus, atteignant éventuellement la couche du sang (septicémie). Dans les cas graves, les blessures peuvent requérir une amputation ou provoquer le décès du malade.

Les traitements conventionnels s'appuient sur l'usage systémique de corticostéroïdes et de cyclosporine; si la pathologie demeure résistante, des agents anti-tumeurs nécrosantes comme l'infliximab (Remicade) peuvent être prescrits. Toutes ces drogues sont plus ou moins dangereuses pour le système immunitaire du patient, résorbant les symptômes mais pouvant éventuellement causer par exemple des insuffisances rénales ou des faiblesses hépatiques.

En médecine chinoise cette pathologie est référencée sous l'appelation 'Ulcères Véneux Chroniques de la Jambe'  (qun bian chuang). Plusieurs syndromes peuvent être impliqués, comme une attaque de Toxiques Vent-Humidité-Chaleur.

Présentation succinte du patient

Mon patient est une femme de 32 ans avec des antécédents médicaux comprenant l'ulcératis colitis combiné à d'autres désordres; avant de développer Pyoderma Gangrenosum la patiente a subie une forte poussée (hémorragie dans les sellles accompagnée de mucus, grande fatigue, etc.) immédiatement suivi d'une pneumonie.

La patiente étant particulièrement insatisfaite de son dermatologiste (qui ne l'a pas examinée en détail et lui a prescrit à l'aveugle 12 jours d'antibiotiques sans vérifier la présence d'une infection), elle a décidé de se tourner vers le Qi Gong Médical. Tout en respectant son choix, je lui ai néanmoins conseillé de faire des tests afin de confirmer ou d'infirmer la présence d'une infection (bactérie) ou de fungus - les deux tests se sont révélés par la suite négatifs.
.

Rapport du dermatologiste AVANT notre traitement
"aucune amélioration"
"Pyoderma Gangrenosum"


.
Manifestations cliniques

Au moment de la première consultation, les manifestations locales consistent en:
  • une douleur pongitive dans le mollet gauche (zone affectée); 
  • des ulcères profonds qui ne guérissent pas et déchargent une quantité importante de mucus épais, occasionnellement mêlés de fragments de sang noir coagulé; 
  • des érythèmes très douloureux sur l'ensemble de la zone; 
  • des douleurs pongitives aggravées la nuit; 
  • des papules et pustules enflés et douloureux au toucher. 
Le prognosis selon la médecine occidentale était mauvais, eu regard de la progression incessante de la nécrose.
.

Diagnostique différentiel

Attaque exubérante de Toxiques Vent-Mucosités-Feu
.

Principes thérapeutiques 
(note: certains termes ci-dessous sont spécifiques au Qigong Médical/Médecine Chinoise)
  • Expulser les Toxiques, Clarifier le Feu, Eteindre le Vent
  • Ouvrir les méridiens énergétiques et faire puissament circuler le Qi afin de résorber les stases, clarifier la chaleur et d'expulser la toxicité
  • Calmer l'Esprit (prévenir la production de Chaleur Interne)

Protocole de traitement

Suivant son propre souhait, la patiente a refusé la prise des médicaments conventionnels, à la seule exception de l'usage d'un spray antiseptique lors du changement de ses pansements. La patiente n'a donc pris aucun des produits allopathiques réservés à sa condition (corticostéroïdes, etc.). 

Le traitement a consisté essentiellement de Qi Gong Médical - système Wong; des exercices d´autoguérisons ont été prescrits trois fois par jour, avec une emphase particulière sur le flot curatif de Qi  (7 à 8 minutes de flot spontané à chaque séance). La patiente a également reçu des techniques de visualisations positives.

J'ai ouvert certains points (points d'acupuncture) afin d'augmenter le flot d'énergie et l'expulsion des toxines. Une surveillance attentive de sa pratique personnelle a été maintenue les premiers temps, surveillance appuyée par une transmission manuelle d´énergie.

La patiente s'est vue conseillée de marcher quotidiennement, de maintenir des activités normales et de conserver une attitude positive. Tous les produits laitiers avaient au préalable été éliminés de son alimentation, comme elle dénotait une présence notable de Mucosité-Chaleur.

.
Résultats cliniques

Après 9 jours de Qi Gong Médical: la progression auparavant constante de la nécrose de la peau s'arrête totalement; la patiente peut également dormir à nouveau sans être réveillée par la douleur.

Après 15 jours de Qi Gong Médical: 50% des érythèmes sont résorbés et l'examen visuel démontre un début de retour à la normale du derme, ce qui était "impossible" selon les dermatologues. Parallèlement, 50% des décharges liés aux ulcères disparaissent.

Après 28 jours de Qi Gong Médical, 95% des érythèmes et des ulcères disparaissent. Il ne reste que très peu de décharge de fluides pathogènes, évaluée à environ 10%. L'examen visuel démontre que 95% du Pyoderma Gangrenosum a disparu.

Après 35 jours de Qi Gong Médical, la peau est complètement guérie. La patiente peut prendre son premier bain en deux mois, dormir et marcher sans douleur. Une seule petite zone de couleur rougeâtre persiste sur le derme (sans gonflement, ni douleur, ni ulcération, ni production de fluide) mais avec une tendance prononcée à la disparition. La peau présente en toute logique quelques séquelles avec notamment ici et là des petites croûtes sombres, résidus des ulcères passés.

Le suivi dans les mois qui suivent consistent à consolider le traitement, nourrir la chair et la peau et faire circuler le Qi en surface. 

.

Trois photos prises quelques jours AVANT le début du traitement:





15 jours (deux semaines) APRÈS le début du traitement:
(notez les dernières décharges de pus en haut à droite sur la photo)

 

                                          35 jours (cinq semaines) APRÈS le début du traitement:
(la peau cicatrise et la couleur du derme retourne à la normale)

                                                                                

60 jours (8 semaines) APRÈS le début du traitement: